English English Français Français Italiano Italiano

La Grande Terre

  • Madagascar

  • Madagascar

  • Madagascar

  • Madagascar

  • Madagascar

  • Madagascar

MADAGASCAR

Un peu d’histoire

Caressée par l’Océan Indien à l’Est et le canal de Mozambique à l’Ouest, Madagascar, île d’Afrique aux yeux d’Asie offre aux visiteurs une mosaïque de peuples, et de grands espaces d’une nature variée presque immaculée.

Madagascar

Des terres aux couleurs embrasées des Hauts Plateaux, aux paysages à la nature exubérante ou au contraire aride, jusqu’aux lagons bleu turquoise et plages sans fin, vous pénétrerez dans un espace-temps d’un autre monde. Appelé aussi la Grande Terre, Madagascar offre une grande biodiversité :

Madagascar

Une Faune et une Flore avec un fort taux d’endémisme. Madagascar s’est détaché de l’Afrique il y a plus de 120 millions d’années, ce qui explique que l’île abrite encore des espèces éteintes ailleurs et d’autres qui, contraintes de s’adapter à leur nouvel habitat, ont acquis des caractères propres à l’île.

Des paysages variés avec des milieux côtiers – lagons, récifs et la mangrove plus développés sur la côte ouest que sur la façade oriental,  un “bush” fourrés d’épineux, arbustes et plantes plutôt présents dans le Grand Sud, les Hautes Terre centrales généralement au-dessus de 1200m et qui occupent plus de la moitié de l’île, ses forêts pluviale à l’est et au nord, sèches,  à l’ouest et au sud, aux essences tropicales  – palissandre, ébène acacias,…- dominées par de nombreuses variétés de baobabs

Où que l’on aille sur la Grande Terre, tout est découvertes et émerveillement.

Tsarabanjina – La Grande Terre

L’histoire des origines malgaches est encore à ce jour conjectural. On s’accorde à penser que la Grande Île a été peuplée par des migrations successives de l’aire indonésienne ancienne déjà au Vème siècle et plus tard d’Afrique bien que plus difficile à dater. On avance qu’une population proto-malgache, née du métissage des Bantous et des Indonésiens ont vu le jour aux Comores avant de rallier Madagascar. Des commerçants arabes puis Swahili – mêlant traditions africaines et islamiques, ont installé des comptoirs sur les côtes nord-ouest et est de Madagascar (voir l’ancien village de Marodoka à Nosy Be). A partir du XVI e siècle, clans et chefferies forment de multiples royaumes qui s’affrontèrent dont 3 se distinguèrent par leur dynamisme et leur royauté avec à l’ouest les Sakalava, à l’est les Betsimisaraka et surtout les Merinas au centre.

Après trois siècle de tentatives d’intrusion étrangère – aventuriers, pirates qui écumèrent la route des indes et épousèrent des princesses,  riches négociants,  conquérants à la recherche de puissance,  Madagascar devenait colonie française de 1895 à 1960. Cette période a surtout été consacrée à l’aménagement du territoire et fut à l’origine de grands travaux ferroviaires, portuaires et hydraulique agricole. La France était alors la partenaire privilégiée des échanges commerciaux ; Les bateaux partaient pour le continent, chargés de vanille, girofle, café et autres épices et revenaient avec des biens d’équipement.

Le 14 octobre 1958 la République fut proclamée à Madagascar avec l’élection le 1er mai 1959 du premier Président de la République Philibert Tsiranana.

Le 26 juin 1960 l’indépendance fut proclamée.