LES MÉROUS

Les mérous 

Croissant à queue jaune ou loche caméléon (variola louti)

Description générale : Robe varie du violet au  rouge-orangée tachée  de petits points bleus. Les juvéniles ont le ventre blanc. Se reconnaît aisément aux bordures postérieures de ses nageoires jaunes. Queue fortement accentuée en croissant
Tenues : Solitaire, ce poisson vit dans une colonne d’eau qui varie de 1 à 100m et apprécie les fonds coralliens et rocheux ainsi que les PE
Particularité : Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas du tout combatif
Gabarit : de 50 à 70 cm pour un poids de 5 à 7kg
Observation : du nord au sud de nosy be mais plus présent sur la région des Radama

Vieille étoilée

Vieille de corail ou vieille étoilée (Cephalopholis miniata)

Description générale : Très belle robe gris foncé légèrement  marbrés et ponctuée de points bleus. Certaines nageoires jaunes, accompagnées souvent d’absence de  points bleus sembleraient identifier des juvéniles. Attention toutefois aux rayons épineux de la dorsale. Ne pas le confondre avec le mérou faraud qui aura lui toutes les nageoires y.c la caudale jaune (contrairement à la vieille étoilée)

Tenues : souvent dans les lagons (petits fonds abrités) et dans les zones coralliennes pourvues de récifs côtiers.
Particularité : pas très combatif compte tenu de son gabarit. Néanmoins à la palangrotte avec un matériel adapté il peut procurer de bonnes sensations.
Gabarit : petit gabarit de 50 à 70 cm max pour un poids autour des 4 à 7 kg
Observation : de par ses tenues, on le rencontrera le plus souvent dans la zone sud de Nosy Be

Mérou tacheté de blanc

Mérou tacheté de blanc (Epinephelus multinotatus)

Description générale : forme un peu obèse avec une grosse tête qui représente le 30 % de la taille du poisson. Robe gris anthracite (foncé) avec des nuances violet foncé  qui comporte des taches blanches éparses légèrement bleutées que ce soit sur le corps, les nageoires ou au niveau des lèvres.

Tenues : les juvéniles seront plus fréquents sur les récifs coralliens, voire les platiers alors que les adultes s’observent plus souvent en profondeur bien souvent sur des substrats sableux.
Particularité : combatif au début pour ensuite se laisser remonter facilement.
Gabarit : de 50 à 60 cm
Observation : plutôt observé sur la zone des Mitsio, rarement aux Radama. 

Mérou sellé ou mérou léopard

Mérou sellé ou léopard (Plectropomus laevis)

Description générale : corps élégant, fusiforme, des canines proéminentes sur les côtés de la mâchoire inférieure, le type même de prédateur. Plusieurs fluctuations dans les colorations de sa robe en fonction de l’habitat et de… son émotivité. Actif et excité, sa robe sera  « blanc-sale » décorées de 5 selles brunes foncées à noires de forme triangulaire pointue dont la base part du dos ; en vadrouille et d’humeur plutôt passive, il prendra une livrée à tendance marron-rouge. De même sous l’excitation ses nageoires comme sa face deviennent jaune parfois vif. Sellé c’est compréhensible  peut-être léopard vient du fait qu’il peut changer de robe.

Tenues : ce mérou très vorace évolue principalement en solitaire au fond, pleine eau, voire surface dans le courant, le long des récifs coralliens..
Particularité : le coup de ligne n’est pas facile car c’est un poisson très méfiant. Piqué, surtout sur un équipement adapté à sa taille, il se montrera très combatif et endurant.
Gabarit : de 70 à 100 cm pour un poids de 12 à 18 kg
Observation : se rencontre aussi bien dans la zone nord (Mitsio) que la zone sud (Radama), et même dans la zone Nosy Be. 

Mérou taches oranges

Mérou à taches orange (Epinephelus coioides)

Description générale : ressemble le plus à E. malabaricus de par sa morphologie massive et sa robe mais qui est complétée par une multitude de points orangés.

Tenues : dans des eaux généralement turbides des récifs côtiers ou dans les courants de turbidité des embouchures et estuaires.

Particularité : poisson « lourd », à la défense opiniâtre qui ne correspond pourtant pas à sa taille ; il ne faut pas se laisser prendre par son attitude « bonhomme ». Comme tous les mérous attention aux rayons épineux de la dorsale.

Gabarit : de 50 à 100cm pour un poids de 6 à 12 kg

Observation : se rencontre un peu partout de la zone nord à la zone sud. Il affectionne   beaucoup la zone de la baie de Narindra à l’embouchure de la rivière Loza qui est très chargée en  sédiments.

Mérou pointillé (marbré)

Mérou pointillé (marbré)

Mérou pointillé (Plectropomus punctatus)

Description générale : pourquoi pointillé ? …alors que sa robe présente des taches légèrement nacrée, de couleurs différentes selon les individus. Mais ce mérou sera  à coup sûr identifié au liseré bleu qui borde les nageoires pelviennes et anales et le cercle également bleu autour de l’œil.
Tenues : généralement solitaire ou en petit groupe, il apprécie les zones rocheuses et récifs peu profonds. Plus souvent  présent dans les lagons et les platiers mais aussi parfois sur les pentes externes
Particularité : poisson combatif dans les premiers instants de la prise, puis se « laisse aller »
Gabarit : généralement entre 70 et 90 cm (les plus grands spécimens accusent 1,0 m).
Observation : des Mitsio aux Radama , également dans la zone centrale de Nosy Be. 

Mérou loche vagabond

Mérou loche vagabond (Plectropomus pessuliferus)                                                

Description générale : Joli poisson de teinte générale rouge avec des nuances de rosé, parsemé de points bleus. Corps plutôt massif, allongé. Bouche pourvue de canines.
Tenues : dans les lagons peu profonds mais aussi sur les pentes externes récifales
Particularité : très combatif ; étant donné son gabarit, on aura d’autant plus de plaisir de la prendre sur du matériel « classique »
Gabarit : entre 50 et 80 cm pour un poids de 7 à 9 kg de
Observation : présent du nord des Mitsio, dans la zone centre de Nosy Be jusqu’à la zone sud des Radama et Narinda 

Mérou faraud

Mérou faraud (Epinephelus flavocaerulus)

Description générale : corps massif, comprimé latéralement. Aspect général arrondi. Ce mérou revêt plusieurs livrées selon les tenues, et même d’un individu à l’autre (le juvénile possède lui une livrée plutôt gris- bleu, mais ils sont  reconnaissables immanquablement à leur nageoires jaunes

Tenues : Poisson solitaire et plutôt nocturne,  le juvénile fréquente les zones récifales peu profondes mais à l’âge adulte, il préfèrera les pentes externes des récifs (assez profondément).
Gabarit : généralement entre 50 et 70 cm
Particularité : très combatif ;  plus grande chance de le prendre au crépuscule.
Observation : de la zone nord (les Mitsio) à la zone sud (les Radama).
Mérou patate (Epinephelus tukula)*
Description générale : arbore une livrée gris-beige avec de taches noires ou gris anthracite réparties irrégulièrement. Les nageoires sont ponctuées de points noirs. Poisson sympathique avec une « bonne bouille ».
Tenues : poisson solitaire ; se tient le long des PE des récifs généralement assez profonds (80 à 120 m) principalement dans des cavités, des grottes et épaves.
Particularité : très combatif et puissant. Va chercher de suite à regagner une patate de corail pour se mettre dans une anfractuosité.
Gabarit : de 80 à 120 cm pour un poids de quelques 30 à 40 kg
Observation : plutôt observé au large des Mitsio sur le banc du Leven.

Mérou malabar

Mérou malabar (Epinephelus malabricus)

Description générale : corps robuste ; donne une impression de « musclé » ; avec une gueule énorme et une caudale large. Robe marbrée de marron et beige, parsemée de points rouille à noirs.

Tenues : Il « squatte » une grande variété d’habitats comme les mangroves, fonds sablo-vaseux des lagons, estuaires et récifs coralliens. Il attaque aussi bien au fond qu’en surface surtout au-dessus des platiers coralliens.
Particularité : combatif et hargneux,. Après une touche généralement violente, il sonde et cherche immédiatement refuge dans les récifs. Il faut tout de suite le brider autrement…… enchaîne les accélérations et les coups de tête.
Gabarit : 1 m pour 18 à 20 kg  n’est pas rare.
Observation : présent dans la zone nord et zone centre de Nosy Be. Plus présent encore dans la zone sud, la configuration des zones de pêche correspondant mieux à ses tenues.

Mérou malabar

Loche Géante ou Mérou Géant

Loche géante ou mérou géant (ou mérou lancéolé) (Epinephelus lanceolatus)

Description générale : corps très massif, « cylindrique » à queue arrondie. La couleur générale de la robe chez les adultes est marron-grisâtre avec parfois quelques tâches plus claires absente chez les plus gros sujets, généralement également les plus vieux. Les juvéniles arborent une robe tachetée de noir et jaune. C’est le plus grand poisson osseux des zones récifales

Tenues : fréquente les estuaires et les récifs coralliens dotés de grottes et anfractuosités ou autres obstacles rocheux ou épaves. Les gros spécimens vivent en solitaire. Le renouvellement des populations est excessivement long ce qui en fait un poisson à protéger, mais….
Particularité : …. ce poisson offre une défense particulièrement lourde, excessivement puissante et …de longue haleine ce qui, bien des fois, lui est fatale. Dès les premiers instants de combat, il faudra opposer au poisson toute la technique de ferrage et la force pour contrer son obsession de regagner son « trou »
Gabarit : sa poids maxi est de 400 kg pour 2.70 m.
Observation : en ce qui nous concerne, nous n’avons situé la loche géante que sur la zone sud de nosy be , sur les Radama, ce qui n’exclue pas pour autant de le trouver sur les zones sûremet 1 voir la zone 2, celle des Mitsio.